Les années 90 ont vu les matériaux composites répondre aux attentes techniques de l’industrie et remplacer peu à peu les alliages métalliques pour des utilisations structurales. La réponse de l’industrie métallurgique ne s’est pas fait attendre, avec la mise sur le marché de matériaux plus performants et à moindre coût d’obtention. Le nouveau défi des composites repose à présent sur un accroissement de productivité et principalement sur les procédés de mise en œuvre et méthodes d’assemblage : c’est le troisième round des composites !

Un événement coorganisé par Allizé-Plasturige occitanie, avec le soutien du service Matériautech d’Allizé Plasturgie. Sont également associés à l’organisation de cette journée IPC, le centre technique industriel national de la plasturgie et des composites, le CRITT mécanique et composites de Toulouse et AD’OCC, l’agence régionale de développement économique.

Programme de la journée

8h15 : Accueil des participants

8h30 : Introduction et présentation de la journée par le président de cessions : Airbus – Jean-Luc Léon-Dufour, Composite Analysis Senior Expert

Première partie : allègement
9h00 : Surmoulage hybride de composites thermoplastiques en une opération.
Protoform – Pierre Bedry & Olivier Villiers

Présenter des pièces injectées dont l’insert est un tissu de verre ou de carbone à matrice thermoplastique. Ces pièces hybrides sont réalisées en « one step » : un seul outillage forme la feuille de composite et surmoule ladite feuille. Les bénéfices sont économiques et qualitatifs.

9h30 : Roctool, une technologie de moulage versatile et performante
Roctool – Lionel Schaal / Key Accounts Manager – Composites

L’utilisation de l’induction sur un moyen de moulage, offre une qualité de pièces et des cadences de production inégalées. Son intégration est conçue sur mesure et couvre un vaste champ d’applications : la consolidation à haute température, l’utilisation de composites sur des pièces classe A et/ou 3D, le surmoulage avec des parois injectées fines, le soudage de composites à base thermoplastiques, etc.

10h00 : Pause

10H30 : Une offre complète : de l’outillage à la pièce finie !
Sika Adavanced Resins – Anthony Michel, Tanguy Lecalvez

Sika Advanced Resins/SikaAxson offre de nombreuses solutions pour chaque étape de la réalisation de pièces, de la fabrication du moule à la finition et l’assemblage : – Des composites haute performance – Des adhésifs structuraux – Des core fillers (certifiés aéronautique) Nos produits sont adaptés pour la réalisation d’outillages et de pièces composites, ainsi qu’au collage de tous types de matériaux et au bordurage de nids d’abeilles.

11h00 : Les apports du SMC dans la productivité des composites. Dernières tendances pour l’aéronautique.
Menzolit – Lucia Jimenez, responsable Qualité et Innovation

Depuis près de 70 ans, le process SMC s’est développé dans le monde des composites et de l’industrie, pour conquérir la quasi-totalité des marchés. Les performances des produits, la forte productivité des industriels du secteur, la maîtrisé industrielle, ont permis au SMC de conquérir les marchés électriques, ferroviaires, poids lourds et automobiles. Après des produits peu techniques, le SMC s’est imposé sur des applications techniques électriques, et dernièrement sur des produits semi structurels automobiles. Les apports de fonctionnalités, l’allègement des véhicules, les cadences et les prix ont rendu le SMC incontournable pour les véhicules haut de gamme, sportifs, ou de grande diffusion. Les industriels et universitaires ont récemment développé de nouvelles formulations à base de fibres de carbone, apportant un surcroît de propriétés mécaniques et d’allègement aux meilleurs formules existantes, ouvrant le champ à de nouvelles applications. Des outils de simulation de moulage ont récemment été développés, permettant une simulation complète du process et des produits. Avec des process de moulage par compression assurant une productivité élevée, le SMC devient un process de choix pour le secteur aéronautique.

Réserver mes billets

Deuxième partie : fabrication additive

11h30 : La fabrication additive pour l’outillage de pièces composites
Stratasys – Gülay Bozoklu – Application Engineer South West Europe

Les méthodes traditionnelles de fabrication de structures composites haute performance à matrice en polymère renforcé de fibres requièrent l’emploi d’outillages pour le moule ou le mandrin qui définissent la forme de la pièce finale. Quel que soit le matériau, la fabrication d’un outil entraîne des coûts élevés, des déchets et de longs délais. De son côté, la technologie FDM a permis des réductions de coûts et de délais considérables pour l’outillage pour pièces composites, tout en ayant l’avantage de permettre une liberté de conception et une itération rapide, quelle que soit la complexité de la pièce. Au cours de la présentation seront présentées les meilleures pratiques pour la conception, la fabrication et la préparation d’outils composites imprimés en 3D, avec un focus sur les matériaux les mieux adaptés et sur les performances de rendement.

12H00 : L’assemblage des composites hautes performances par soudage et la possibilité de la fabrication des composites également par soudage
Daher – Pierre Rouch, Advanced Chief Engineer / Senior Expert

12h30 – 14h00 : Déjeuner en toute convivialité*

Réserver mes billets

Troisième partie : fonctionnalisation

14H00 : Vision des attentes de PSA en ce qui concerne l’innovation dans les composites.
PSA – Stéphane Joly – Directeur Adjoint Recherche – Filière Composites

L’industrie automobile généraliste de grande série a adopté depuis plusieurs décennies déjà différents matériaux composites essentiellement pour applications semi-structurelles. Les applications structurelles restent un marché de niche qui s’est peu développé en dépit d’une volonté d’alléger les véhicules. Le troisième round composite sera-t-il automobile ?

14h30 : Les matériaux composites deviennent intelligents. Pour quels marchés et avec quelles technologies ?
I.P.C – Pascal Francescato – Directeur Adjoint Recherche – Filière Composites

La mise en concurrence des pièces en matériaux composites est très forte avec des pièces en matériaux traditionnels (dont acier), notamment sur les marchés où les exigences en fiabilité et maîtrise des coûts sont élevées (automobile, industrie mécanique). Pour faire face à cet enjeu, certaines pièces composites doivent intégrer, entre autres, de nouvelles fonctions mécaniques et électroniques, à un niveau où l’acier n’a pas la possibilité de le faire. Une intégration réalisée autant que possible par des procédés de fabrication haute cadence, économiquement compétitifs, en s’assurant de la fiabilité des systèmes finaux, de leur réparabilité et de leur recyclage.

15h00 : Du réservoir instrumenté au réservoir intelligent : le cas de la mesure de niveau intégrée
Kapflex – Pierre THIBAULT – CTO et Président Co-fondateur de Kapflex

Les réservoirs sont présents dans toutes les industries, sous différentes formes. Ils stockent, transportent et délivrent leur contenu liquide, poudre, pate partout dans le monde. Réalisés en plastique, en composite, en métal ou en verre, ils sont souvent conçus pour un usage spécifique dans des conditions d’utilisations déterminées. Dans une industrie 4.0 toujours en recherche d’optimisation technico-économique de ces procédés, mesurer et communiquer des informations sur le contenu des réservoirs sont des actions clefs pour analyser et prendre les décisions au bon moment. Aujourd’hui, les réservoirs sont conçus, fabriqués puis instrumentés avec des capteurs. Demain, ces mêmes réservoirs seront conçus et fabriqués en intégrant au sein même de leur structure des capteurs de mesure communicants, adaptés à l’usage auquel ils sont destinés.

15h30 : Pause

Réserver mes billets

Quatrième partie : recyclage

15h45 : La valorisation de la fibre de verre recyclé dans les compounds de polypropylène
Befesa – Isidoro Roman & Roland Pereira

La société GW Compounding produit du polypropylène chargé en fibre de verre recyclé (PPFV), polypropylène + TALC et du polyéthylène basse densité recyclé (PEBD). Nous avons développé une extrudeuse spéciale pour la transformation de la fibre de verre et la revalorisation de celle-ci. Nous sommes homologués PSA et OPEL. Nous avons aussi de nombreux clients dans le domaine de l’électroménager et le mobilier de jardin.

16h15 : Le recyclage des déchets de composites-carbone par le procédé de vapo-thermolyse.
Alpha Recyclage – Philippe Brosson – Directeur du Développement

Le recyclage des déchets de composites-carbone constitue aujourd’hui une préoccupation et la réintroduction des fibres de carbone recyclées dans l’industrie représente un enjeu technique, économique, et environnemental. Depuis 2009 cependant, la société ALPHA RECYCLAGE COMPOSITES a développé, en partenariat avec la recherche académique, un procédé innovant de vapo-thermolyse appliqué aux composites carbone. Dès 2019, une première unité semi-industrielle de recyclage de fibres de carbone, mettant en œuvre cette technologie, devrait rendre possible le traitement de 300 tonnes de composites-carbone par an et permettre la réintroduction des fibres de carbone recyclées dans les secteurs de l’automobile, de la construction nautique, de l’énergie, du génie civil et de l’aéronautique.

16h45 : Conclusion plénière par le président de cessions

17h00 : Fin de la journée

17H15 : After work (Hôtel Palladia)

Réserver mes billets